top of page

Hotel Maybourne Riviera, le château dans le ciel

Au détour d’un virage, sur la route sinueuse entre Roquebrune-Cap-Martin et Monaco, The Maybourne Riviera apparaît. Un impressionnant bâtiment aux lignes futuristes ancré dans la montagne tout en flottant dans les airs. Immédiatement, une image s’impose : un château dans le ciel. Entre nuages et mer, comme par magie ! Bienvenue dans le plus aérien des hôtels de luxe de la Côte d’Azur pour un expérience au sommet.

Hotel Maybourne Riviera sur la Côte d'Azur, un temple du luxe

Maybourne Riviera, un hôtel de verre et de lumière


Entrer dans ce "château-hôtel" suspendu à 330 mètres au-dessus de la Méditerranée, c'est comme pénétrer dans un puits de lumière. Un espace où le design de la décoration s'harmonise à la luminosité ambiante pour ne faire qu'un. Ici, tout n’est que luxe, pureté et clarté.


Dans le vaste lobby, une sculpture de Louise Bourgeois m’accueille, signe que The Maybourne Riviera n’est pas un énième hôtel de luxe mais l’expression de la passion du propriétaire pour l’architecture et l’art contemporain.

Direction la chambre. À la sortie de l’ascenseur, je suis comme hypnotisée par la vue éblouissante sur la mer. Peu à peu ma vision s’accoutume à la lumière et je distingue l’intensité des bleus azur, le contour des nuages, Monaco et Menton que l’on aperçoit à l’horizon. Cette cure de lumière me donne une énergie folle !

Dans la chambre (la surface minimum des 69 chambres et suites varie entre 45m² et 105 m²), les détails et le camaïeu de teintes claires sont un ravissement pour les yeux et le moral. La salle de bains est ultra confortable, une oasis luxueuse. Quant au balcon entièrement vitré, il offre une vue à plus de 180° de Monaco à Menton. Spectaculaire !

La piscine extérieure - chauffée en hiver à 28°C - que j’aperçois 8 niveaux plus bas ainsi que toute l'enfilade des suites Corniche qui s'étire à flanc de montagne, me donne irrésistiblement envie de nager entre terre et mer. J’hésite avec le Spa imaginé par l’architecte hongkongais Andre Fu... qui accueille aussi une piscine intérieure.

Retour vers l'ascenseur pour aller dîner dans l’un des nombreux restaurants gastronomiques de l’hôtel. Le Riviera ou le Ceto? Ce soir, j'opte pour le Riviera ; demain, j'irai tester le Ceto, le restaurant étoilé du The Maybourne Riviera, tous deux orchestrés par Mauro Colagreco.

Dans la salle du Riviera, l’espace, la luminosité, les immenses terrasses avec vue, la créativité de la décoration transporte littéralement. Mais c’est le souci du détail, le service aux petits soins, le personnel au sourire plein de soleil du sud de la France qui donne ce supplément d’âme au The Maybourne Riviera et le distingue d'autres hôtels de luxe de la Côte d’Azur.



De Le Corbusier à Wilmotte, un hôtel hors du commun


Impossible de séjourner à l’hôtel The Maybourne Riviera sans évoquer Le Corbusier, Eileen Grey et, à tout seigneur tout honneur, Jean-Michel Wilmotte à qui l’on doit le relooking des bâtiments de l’ancien Vista Palace, établissement vedette de la Côte d’Azur dans les années 50.

Dans les salons, chambres, suites et même les espaces extérieurs, les designers en charge de la rénovation de l’hôtel se sont explicitement inspirés de l’héritage architectural de Roquebrune-Cap-Martin. Cette petite commune où Le Corbusier a érigé, en 1952, son fameux cabanon et où Eileen Grey a construit son emblématique villa E-1027... deux icônes de l’art moderniste de la Côte d’Azur aux antipodes des villas Belle Époque érigées par les richissimes familles de l’Ancien monde.

Les amateurs éclairés pourront ainsi admirer dans le lobby du The Maybourne Riviera, un panneau de verre dessiné par Le Corbusier himself. Dans le restaurant Riviera, un bas-relief rend hommage à la villa E-1027. Des clins d’œil tout en subtilité pour un hommage emblématique que Jean-Michel Wilmotte a rendu aux maîtres, dans ce château de verre et de lumière.

Les lignes futuristes de Jean-Michel Wilmotte, The Maybourne Riviera

5 raisons de choisir l’hôtel Maybourne Riviera


À partir de 2024, The Maybourne Riviera sera ouvert toute l’année.

Mon conseil : privilégiez le printemps, l’automne et même l'hiver pour votre séjour. Vous pourrez profiter de la lumière éblouissante de la Côte d'Azur et du luxe des installations de l’hôtel en dehors du flot des touristes (le beach club de l'hôtel, Maybourne la Plage, ouvre en mai et ferme en septembre).

Et pour vous convaincre voici, mes 5 raisons de choisir The Maybourne Riviera pour votre séjour sur la Côte d'Azur. 

  1. La situation spectaculaire des chambres et des suites, à flanc de falaise, avec des vues époustouflantes sur la mer azur. Un pur bonheur 

  2. Le luxe discret et cocooning des chambres où tout est pensé pour le bien-être et le repos des clients. Un moment hors du temps. 

  3. Le service impeccable tout en discrétion et en élégance du personnel aux petits soins pour les clients.

  4. L’exceptionnelle offre de restaurants gastronomiques avec, aux commandes, deux monstres sacrés de la cuisine française : Mauro Colagreco et Jean-Georges Vongerichten 

  5. Cette sensation de déconnexion que l’on ressent, sûrement due à la douce luminosité et au côté immaculé de l’hôtel 

 

 
Ceto, la cuisine iodée de Mauro Colagreco

Situé au dernier étage de l'hotel Maybourne Riviera, le restaurant étoilé Ceto est l’adresse marine du Chef Mauro Colagreco. Son nom est inspiré d’une divinité du panthéon grec, fille de la mer et du ciel. Installée sur la terrasse du restaurant, il me semble évident que jamais un nom n’a été si approprié ! Ciel-mer ou mer-ciel, la vue que j’ai est absolument hypnotique.

Au Ceto, on cuisine la mer sous toutes ses formes, en total respect des cycles marins. Le menu est un plongeon dans la Méditerranée : salade de haricots de terre et mer au thon rouge, ventrèche maturée aux algues Kombu, raviole de laitue de mer et un dessert aussi surprenant que craquant, le millefeuille marin à l’algue Nori. Je fonds !

Mention spéciale pour les "arts de la table" sur le thème de la mer. Quelle beauté que ces verres soufflés avec des algues et des déchets marins ; ces assiettes signées par une artiste-céramiste de Vallauris ou encore les incroyables objets en bois rehaussés d’os de poissons. Tout est pensé pour sublimer les mets, d'un seul coup d'œil. Et ensuite vient l'expérience étoilée : merveilleuse, comme tout ce que préparent Mauro Colagreco et sa brigade...



Maybourne La Plage, le hotspot confidentiel

À la pointe du Cap Martin, entre la France et l'Italie se trouve Maybourne La Plage. Construit à flanc de roche, l’endroit fait immanquablement penser à Positano et la côte Amalfitaine avec son espace en terrasse où une quarantaine d’élégants transats s’égrènent sur fond de mer Méditerranée. Une adresse chic et décontractée qui a un léger goût de "bout du monde" à quelques kilomètres de l'hôtel Maybourne Riviera.


Ce petit temple du farniente ravira les fins gourmets puisque, au restaurant, le Chef triplement étoilé Mauro Colagreco signe une carte imaginée autour du partage, dans un esprit plage. Pêche du jour, burrata, pasta et tropéziennes sont au menu.


Mon conseil, offrez-vous le service skipper du The Maybourne Riviera qui vous permet d’arriver directement en bateau en s’amarrant au ponton de bois.100% dolce vita !





Comments


bottom of page